Le « Osettai » c'est l'hospitalité des habitants qui s'exprime sous la forme de présents de nourriture aux pèlerins lors de leur passage. À l'époque où il n'y avait ni distributeur automatique ni supérette, le niveau de vie était bien plus faible qu'aujourd'hui et l'aide des habitants permettait aux pèlerins de survivre. Du riz ou des vêtements était alors des présents d'une grande valeur. Ces actions de charité avaient pour contrepartie le fait que les pèlerins représentaient Kōbō Daishi et permettaient de représenter les habitants dans des temples éloignés pour faire des prières à leur place. Ils avaient alors une réelle fonction religieuse.
     Cette tradition du Osettai existe encore aujourd'hui. Vous n'en ferez pas l'expérience en car ou en voiture, mais à pied, en passant devant une maison ou en croisant une personne il vous arrivera parfois de recevoir un « osettai » en présent.
     Ces présents ayant une valeur religieux il ne faut pas les refuser. Cependant certaines personnes vous proposeront de vous conduire jusqu'au temple suivant, c'est à vous de leur expliquer les raisons de votre refus.
     Certains pèlerins, à force d'avoir fait le pèlerinage perdent l'appréciation de ces présents et considèrent ceux-ci comme une évidence. Pensez un instant à l'état d'esprit des personnes qui font ce geste d'offrande vis-à-vis de vous. Ce présent, il faut l'accepter avec la plus grande gratitude et cela vous donne également l'occasion de vous demander si vous méritez vraiment ce présent.